Comment s’habiller quand il fait froid ?

Comment s'habiller quand il fait froid ?

Winter is coming…et le froid avec !

Chaque année vous établissez stratégie sur stratégie pour protéger votre corps des attaques mordantes et glaciales de l’hiver. Vos mains souffrent d’engelures, vos oreilles glacées manquent de se briser en deux, vos pieds trempés…sont trempés. Rien à faire, vous accumulez les couches pour vous réchauffer, puis vous finissez par avoir trop chaud. Vous en venez alors à ne plus sortir de chez vous et à souhaiter l’arrivée rapide d’un été brûlant, chose que vous regrettez une fois en août.

 

Shining - Monsieur Bleu
Genre vous ressemblez à ça !

De fait, une tenue efficace contre les déchaînements climatiques hivernaux doit permettre à la fois de tenir chaud, de respirer (pour éviter de trop suer), d’isoler et couper du vent et de la pluie. Il ne s’agirait en aucun cas d’être trempé. Suivez les conseils de Monsieur Bleu et le prochain hiver ne ressemblera plus à un combat.

Le système des trois couches

Éprouvé par nombre de randonneurs et de professionnels, ce système permet d’avoir assez chaud sans multiplier les couches à l’infini.

Système des trois couches - Monsieur Bleu
Le système des trois couches version randonnée – Crédits : camptocamp.org

La première couche sert au confort et à évacuer la transpiration. Tant que vous ne faites pas d’effort intensif mettez vos chemises en coton ou misez sur la flanelle (la laine tient chaud même quand elle est mouillée, et ouais!).

chemise-flanelle-pucee-bleue
Une belle chemise en flanelle bleue Hast, une marque au très bon rapport qualité/prix

La seconde couche, isolante, doit tenir le corps au chaud. Elle emprisonne la chaleur tout en évacuant l’humidité. Un pull en laine, mérinos, mohair, ou encore mieux en cachemire (plus fin et plus chaud) sera efficace. Plus élégante, une veste en tweed, en flanelle ou à chevron est envisageable, à condition de ne pas ressembler à un gentleman farmer.

bolor-cardigan-cachemire-homme
Un cardigan à col châle de chez Hircus, 100% cachemire de qualité pour un prix accessible
Pull St James
Pull marin Saint-James, bien chaud et bien fitté, un classique de l’hiver increvable
16hv3idem-i616-29-3_1
Veste de tweed De Fursac pour affronter le froid avec style et élégance

La troisième couche doit vous protéger contre les éléments extérieurs et donc la pluie et le vent. Veillez à ce qu’elle soit imperméable et chaude. Elle ne doit pas être étanche non plus, pour éviter l’effet sauna.

L’air doit impérativement circuler entre les couches, on ne vous le dira jamais assez mais vous devez respirer.

Même si certaines vestes, du fait de leur importante doublure, peuvent facilement tenir le rôle de deux couches, mieux vaut porter plusieurs couches qu’une seule, Ainsi, en fonction de l’environnement et de la température, vous pourrez facilement vous adapter en enlevant ou en rajoutant une couche.

Pour le bas, misez sur un pantalon épais, en velours, en laine (flanelle), ou encore un bon jean brut. Le risque est néanmoins de mouiller le pantalon, parce qu’un fute lourd et trempé c’est l’enfer.

trousers_green_washed_chino_b805_suitsupply_online_store_1
Un pantalon kaki en flanelle kaki Suitsupply, une couleur parfaite pour l’hiver et très élégante !
nouveau-droit-james
Un jean brut selvedge, un classique très adapté à l’hiver – jean Balibaris

Quant à ceux qui doivent porter le costume au quotidien, pas le choix, une laine dense est la meilleure solution pour ne pas grelotter. La veste fait office de seconde couche. Les costumes légers et clairs de l’été seront alors remisés au placard.

16hc3isma-i526-31-2
Costume 100% laine De Fursac, pour avoir chaud même au bureau

Le manteau

Il faut bien choisir son manteau pour ne pas crever au cours des 3-4 mois que durent un bon hiver. Si la parka est globalement adoptée, concentrons nous sur les manteaux, ceux qui vous donneront de l’élégance et de la prestance, même sous la neige.

Une mise au point s’impose de suite : un manteau de qualité, qui protège et du froid et de la pluie, et qui vieillit bien, a un coût conséquent.

La laine est la matière qui convient le mieux pour une telle pièce pour ses propriétés naturelle. Excellent thermorégulateur, la laine tient chaud tout en évacuant l’humidité, en plus elle ne brûle pas, au cas où vous seriez dans un incendie. La laine n’est pas imperméable, mais si le drap est dense et que l’averse est courte, vous n’aurez pas à vous en plaindre.

Dans tous les cas, veillez à ce que les proportions de synthétique soient minimales ou nulles (pas plus de 20% de la composition) car il évacue mal l’humidité, ne tient pas très chaud et vieillit mal. Les parkas, en matière synthétique pour la plupart, ne sont pas à bannir, mais sont rarement élégantes. Et puis bon, porter une parka d’explorateur du Pôle Nord durant un hiver français, c’est ridicule (on ne cible aucune marque faisant référence au Canada 😉 ).

Revenons à nos manteaux, quelques pièces en laine sont devenues des incontournables du vestiaire masculin en hiver :

Le caban, polyvalent et court, il assure une bonne isolation contre le froid, notamment du fait de sa double boutonnière. Son imposant col peut être relevé pour protéger le visage en cas de vent ou de pluie. Cependant, il n’est pas conseillé pour les morphologies athlétiques ou larges.

product
le caban Armor Lux, simple mais efficace contre le froid une fois le col relevé

Le pardessus, droit et long, il est surtout conseillé pour qui porte le costume. Très élégant, il exige un style impeccable. Il conviendra notamment aux morphologies larges, mais n’est pas à porter si vous êtes petit (en gros il ne doit pas descendre en-dessous de vos genoux).

woaer-h01237_plc_00
Le pardessus gris en laine d’excellente qualité de chez APC pour changer des couleurs noir et marine

Le trench-coat en laine est un bon compromis entre le caban dont il garde l’esprit marin, la résistance et l’isolation, et le pardessus dont il garde la longueur et l’élégance.

navy-trenchcoat
Un beau trenchcoat en laine navy de chez Éditions MR

Le duffle-coat, plus casual, est un manteau un peu bâtard qui  possède néanmoins une capuche bienvenue contre la pluie et le vent. Veillez à ce qu’il soit bien coupé et d’allure assez minimaliste, ou tournez vous vers des manteaux proches mais plus élégants.

coltesse_avril_16_raws-059_2048x2048
Manteau Coltesse qui a la capuche et le style d’un duffle coat sans en être un

monsieur-bleu

Les petits conseils de Monsieur Bleu :

Veillez à ne pas prendre un manteau trop cintré, les couches inférieures doivent passer, et choisissez le dans une couleur sobre : bleu marine, gris, kaki, camel.

Et si vous n’optez ni pour la parka, ni pour le manteau, pensez au blouson en cuir s’il est épais et de qualité, et encore mieux s’il est doublé

 

Les chaussures

Ce n’est pas en hiver avec la neige et la pluie que vous allez porter vos fins et fragiles souliers. Face aux conditions climatiques extrêmes, enfilez des chaussures robustes en cuir épais et gras. Une semelle gomme, avec un cousu goodyear, permettra de ne pas glisser et empêchera l’eau de rentrer. Les boots et bottines sont souvent une bonne solution.

34012329292-10mr-nstandard-bootsedition14-02
Boots National Standard, des chaussures en cuir qui survivront à l’hiver
ginkgo-suportlo-velours-moro-ravel
Montantes Heshung, un savoir-faire en matière de chaussures de ski réinvesti pour un usage urbain

Une fois chez vous, glissez leur des embauchoirs pour absorber l’humidité ; ne mettez surtout pas vos chaussures en cuir près d’une source de chaleur. Et si vraiment vos pieds ont encore froid, prenez des chaussures fourrées, mais vraiment si vous gelez.

Les accessoires

En hiver ce qui fait la différence ce sont les accessoires, pour éviter la déperdition de chaleur. Un grand alpiniste disait même qu’on pouvait dormir nu en pleine montagne à condition d’avoir les extrémités protégées du froid.

Le bonnet

Choisir un couvre-chef est toujours difficile, tout le monde ne porte pas le Fedora et on ne peut se permettre tout et n’importe quoi (on oublie le bonnet péruvien, de Père Noël, ou la chapka). S’il n’est pas particulièrement élégant, le bonnet est un accessoire plutôt neutre, qui permet de garder vos oreilles au chaud. Encore une fois la laine ou le cachemire sera votre ami. Prenez une couleur sobre autre que du noir. Un chapeau peut être une bonne alternative à condition de savoir le porter.

Les gants :

Fini d’acheter des gants en polaire à 5 balles chez décat’ ou H&M. Envisagez une belle paire de gants est en cuir pour protéger efficacement vos menottes saison après saison. Veillez à investir dans un cuir de qualité (d’agneau ou de chèvre si possible) aux pores fins, qui marque peu les plis et qui ne se détend pas. Les coutures doivent être régulières et solides. Faites particulièrement attention à la doublure, celle-ci doit obligatoirement être en matière naturelle (coton, laine, cachemire, soie), le synthétique faisant abondamment suer. Évidemment, il va sans dire que le gant doit être adapté à votre main, celle-ci ne doit pas flotter dedans. C’est pourquoi le gant doit être serré, quitte à forcer la première fois, le cuir s’assouplira ensuite.

80-1-zoom
Gants Maison Fabre – une marque française de qualité – doublés en cachemire, pour ne plus avoir froid

L’écharpe :

Pour protéger votre cou et éviter que le froid ne rentre au travers du col, une écharpe s’impose. Choisissez la en 100% laine (ou mérinos, mohair, cachemire).

echarpe-taj-mahal
Une écharpe en laine Ullys, très élégante, parce que même en hiver on peut être stylé

Les chaussettes :

Les chaussettes protègent elles aussi une extrémité, la plus sensible même. Pour ne pas retenir l’humidité et vous tenir chaud préférez une matière naturelle, le synthétique c’est le mal!, une bonne longueur (des mi-bas sont l’idéal) et une bonne épaisseur. N’hésitez pas à vous tourner vers des produits techniques ; les chaussettes de randonnée pour la montagne sont souvent très chaudes. Un petit tour chez décat’ s’impose.

Sortez couverts !

Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *